x

En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
> En savoir plus

NOTRE PROJET ... Haut de page

             En février 2015, la communauté éducative de notre établissement a mené une réflexion d’envergure dans le but d’écrire les orientations qu’il conviendrait de définir sur la base des changements amorcés depuis 2013. La démarche a puisé sa source dans la volonté commune de produire des idées nouvelles et de les installer durablement dans le temps.

Il y a deux ans, des projets d’action dans le cadre du développement durable avaient déjà été envisagés par des enseignants de l’établissement. Madame Philippe (enseignante ressource fertile en idées nouvelles) avait formulé un projet, dans le cadre de son programme de seconde PFEG,  dont le but était d’éviter le plus possible le gaspillage dans l’école. Mais celui-ci fut rattrapé par les contraintes du calendrier scolaire et ne pu être mis en place.

C’est donc courant 2015, lors de l’action d’un organisme d’Audit au sein de l’établissement (COOPREX INTERNATIONAL) qu’a été révélée notre potentialité à devenir établissement de référence dans le domaine du développement durable, répondant de fait également aux souhaits émis par le pape François dans son encyclique « Laudato Si mi Signore ».

Prenant appui sur notre nouveau projet d’établissement, confortés par les recommandations de la société COOPREX INTERNATIONAL, tenant compte des avis des membres du conseil de direction mais aussi au regard des projets naissants,  nous avons décidé la mise en place d’une commission développement durable. Notre but était de créer du lien entre les différents projets, de produire du sens commun et de favoriser l’éclosion de notre futur projet au service du bien commun et dans le souci d’éduquer nos élèves afin qu’ils deviennent des adultes responsables et actifs dans ce monde en mutation.

Nous sommes donc repartis de notre projet d’établissement écrit deux ans auparavant. Nous nous sommes également appuyés sur le document émis par notre saint Père. La transversalité du projet s’imposant, nous avons unis : les 14 élèves de seconde module PFEG, la direction, la pastorale, les arts plastiques et visuels, la SVT, la technologie, les parents d’élèves, le service informatique et le service restauration. De cette collaboration intense et fertile née alors l’idée de mettre en  place « la Green –Week » durant la semaine du développement durable.

Au fil des rencontres qui furent à la fois enrichissantes, fructueuses et qui se sont déroulées dans une ambiance fraternelle et joyeuse, le programme de cette journée et la mise en place des projets ont vu peu à peu le jour. Monseigneur, le « jour J » est arrivé, votre présence ainsi que celle de Monsieur Cleach, des représentants locaux et de vous tous nous confortent dans notre choix de faire de Montalembert un établissement économiquement et socialement responsable, écologiquement vivable et puisant sans cesse aux sources de l’Evangile.

J’ai en souvenir un congrès de la Fédération Nationale des Directeurs de CFA qui s’est déroulé en 2010 à Nantes sur le thème du Développement Durable dont l’intitulé était précisément : «  Développement Durable : quels enjeux, quelles responsabilités pour les CFA ». Je me souviens particulièrement de deux intervenants.

  • Le premier Hervé SERIEYX, chef d’entreprise en 2010, professeur à l’Institut Européen des affaires et auteur de nombreux ouvrages, est intervenu sur le thème de l’organisation des entreprises, la question abordée étant la suivante : quel management pour une organisation durable ? Le management participatif y avait eu une place d’honneur.

  • Le second Bruno PARMENTIER, Ingénieur des mines et économiste, Directeur général de l’Ecole Supérieure d’Agriculture d’Angers à l’époque était intervenu sur le thème des « enjeux géopolitiques du Développement durable ». Dans son livre, intitulé « Nourrir  l’humanité », il nous livre, chiffres à la clef, des pistes de réflexion sur la mutation de l’équilibre géopolitique de notre planète.

6 ans plus tard, ces thèmes sont plus que jamais d’actualité. Les dirigeants politiques de ce monde ce sont réunis dans le cadre de la COP 21 avec pour objectifs d’amorcer des résolutions pour lutter contre la détérioration de notre planète. Les pays arabes producteurs de pétrole commencent à préparer leur mutation économique. Un message très fort a été émis cet été par le pape François dans son encyclique « Laudato Si mi Signore » dans lequel il fait appel à la raison et la foi de chacun afin que l’homme prenne conscience de la nécessité de préserver la planète, notre habitation commune et l’humanité qui la caractérise.

A cet instant, permettez-moi de citer ici Saint Thomas d’Aquin : « Choisis d’entrer dans la mer par les petits ruisseaux. »

C’est à ce titre qu’à Montalembert, nous avons fait le choix d’actions présentes et à venir :

  • Containers pour la récupération des piles usagées.
  • Tri des déchets alimentaires et programmes de sensibilisation pour tous (élèves et personnel)
  • Installation des bacs de compost.
  • Recyclage du papier et du carton.
  • Récupération des cartouches d’encre.
  • Recyclage du plastique.
  • Création dès la prochaine rentrée d’une association à but caritatif afin de venir en aide aux enfants en très grande précarité….et bien d’autres projets qui sont encore en gestation.

J’appelle ici toute la communauté à faire partie intégrante de cette belle aventure qui démarre solennellement aujourd’hui. Enfin, Je cite à nouveau Saint Thomas d’Aquin qui nous interpelle dans notre rôle d’éducateur :

«  Il est plus beau de transmettre aux autres ce qu’on a contemplé que contempler soit même. »

Texte écrit par les membres de la Commission développement durable et leur chef d’établissement et lu par ce dernier lors de l’accueil des participants.

 


NOS ACTIONS, NOS ENGAGEMENTS ... Haut de page

 

Les élèves de Seconde option P.F.E.G. ...


  • Mise en place d'un tri de bio-déchets au self puis traitement de ces déchets dans des composteurs installés dans l'établissement.
    Les élèves de seconde option P.E.F.G passeront dans toutes les classes afin de sensibiliser tous les élèves et de leur présenter le projet  de tri sélectif  et ses modalités de mise en oeuvre. 

    Nous ferons régulièrement le point sur l'avancée du projet et vous tiendrons informés de son évolution.


Les élèves du Collège ...

  • Les élèves de cinquième s'engagent dans la production de plusieurs planches de bande dessinée avec pour objectif d'interpeller et de réfléchir autour du développement durable.

  • Les élèves de troisième travaillent à la mise en place d'une exposition sur le thème du développement durable (installation visible le 1er juin dans l'établissement).

  • Les élèves de sixième travaillent en groupe à la création d'un trophée du développement durable (exposition de leur travail le 1er Juin).




Piles solidaires ...

  • Piles solidaires est une action menée conjointement par l’éco-organisme SCRELEC, en charge du recyclage des piles et petites batteries et l’ONG Electriciens sans frontières.

    L’objectif de cette action éco-solidaire est simple :
    1/ collecter au sein du collège, avec des outils de collecte spécifiques fournis par Screlec, des piles et petites batteries usagées

    2/ pour soutenir un projet de développement durable très concret à Lemdint au Maroc conduit par l’ONG Electriciens sans frontières.

En collectant leurs piles, les élèves découvrent l’importance du traitement spécifique de ces déchets. Ils auront aussi l’occasion de s’interroger sur le partage des ressources naturelles.

Les tonnes collectées seront transformées par SCRELEC en soutien financier à Electriciens sans frontières, pour prouver qu’un petit geste de recyclage permettent de réaliser de grands projets dans des villages isolés et défavorisés.

Vous pouvez rapporter vos piles usagées et les déposer dans la borne de collecte de l'établissement .


GREEN WEEK 2016 Haut de page

Green Week ...  

 Galerie complète